A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / actualités Kayes / Espace d'expression / Espace d’expression – Hamza Diallo, un jeune kayesien expert : LES MULTINATIONALES DU JETON AFRICAIN

Espace d’expression – Hamza Diallo, un jeune kayesien expert : LES MULTINATIONALES DU JETON AFRICAIN

A croire que sur chaque arrêt d’image sur l’Afrique vous constaterez le plan et l’arrière plan ici dans notre analyse c’est ce dernier qui nous intéresse. Il s’agit là des marques  qui ont vécu de la colonisation à nos jours , suivis d’autres plus exposés à l’observation.
Le groupe Total présent et leader sur  toute la chaîne de production à la commercialisation des produits pétroliers et dérivés 445 Milliards de chiffres d’affaire au Sénégal en une année d’exercice .  Orange la matronome de la facturation Télécom 174 Milliards de chiffres d’affaire rien qu’au Mali.
Pendant que l’inflation touche au commun des africains qui voient leurs revenus divisés par trois 3 au profit de ces géants qui progressent en moyenne de 25 à 30% l’an. Jamais!  Sur le continent il y a eu autant de stations services du groupe Total 40% du CAC 40 à lui seul, présent et même en zone de conflits comme en République Centrafricaine, au Mali, en Libye etc. En zone urbaine les statistiques donnent 1 station service Total au km2! En manque d’infrastructure adéquate ces populations vulnérables n’ont pas d’autre choix pour subvenir à leur quotidien que de prendre du carburant ou des unités de communication auprès de ces multinationales du désastre. Mr Mamadou Balo un mécano père de 02 enfants , il gagne 1500 fcfa comme meilleur gain par jour, obligé de mettre 500fcfa de carburant pour ses courses , le litre à 610 francs et 400f de crédit pour ses « bip » et appels , Combien épargnera t il en santé , éducation de sa famille ? Ceci est le récit quotidien du malien lambda qui vit dans une précarité chronique. Ces jetons du quotidien constituent le chiffre d’affaire de la gloire de ses braconniers des temps modernes, qui hôte nos pays de leurs tissus sociaux qui se fragmentent d’année en année, laissant place à la colère, l’incompréhension et aux révoltes massives des populations, face à eux des politiques mal préparés et mal conseillés de ces phénomènes nouveaux d’appauvrissement de leur concitoyen. Conséquence terrorisme et actes à outrance . L’on parle d’émergence ! Pendant que ce sont des petits français ( diable blanc) couchés dans des hôtels construits et gérés par d’autre petits français dans nos villes où est l’émergence ? À qui est ce modèle d’émergence .! Payent ils les fiscs convenablement ? Ne me demander pas ou se trouve les iles vierges britannique du BREXIT .
Hashtag: réveillez-vous les « alphabétisées supérieurs » intellectuels africains après 500 ans de sommeil espérant que vous ayez rêvez de meilleure politique ! De passage j’aimerais faire des citations de grands penseurs bla bla bla «  «  s’ils étaient aussi grands pourquoi l’Afrique est toujours restée dans sa petitesse chronique  ? Comment voulez que des compagnies locales trentenaires qui ont un impact sociale et communautaire 10 plus importante tel que  l’établissement  Coulibaly Holding ,BABOYE THIAM , SFTP, SAD OIL , Ben& Co rivalisent avec TOTAL , SHELL, BOUIGUE DTP, … sur le marché local c’est ainsi demander au franc CFA ( Francs des Colonies d’Afrique ) de compétir avec  l’Euro . hallucinant conséquence il y’a vice de compétition «  ABUS DE POSITION DOMINANT » etc. faudrait il le dénoncer ? Bien sûr que oui par le groupement de ministre de l’économie et des finances , si il n’est pas déjà sous tutelle  !  Par le patronat et autres regroupement associés des secteurs d’activité. Non , ils ne peuvent pas disparaitre totalement ; la norme peut être d’une 1 station service  multinational au 10 KM2 par exemple , ou une cabine de mobile banking au 5 KM2 par multinational … Y a t il un centre de régulation des telecom CRT  ? Y a t il une commission pétrole et énergie à l’ensemble nationale ? Si oui sont ils des analphabètes élus ? Ou corrompus ? Ou juste en panne de réflexion ? Allons savoir . Les mains invisibles qui continuent de faire pression sur les autorités monétaires à ne pas abandonner le francs CFA pour soutenir leurs thèses de garantir la parité fixe sans dévoiler au grand public que 85% de réserves de ces pays membres du CFA sont consignés en dépôt non pas de la banque centrale européenne plutôt au trésor public français depuis 60 ans dont aucune comptabilité publique de nos pays n’en détiennent les vraies informations sur ces montants estimés à plusieurs centaines de milliards d’euros . Cette manne financière est le socle qui dit pas son nom participe au mécanisme de stabilité de toute l’économie française dont le taux manipulé de croissance n’atteint pas 1% du PIB pendant qu’il est de 5,3% en moyenne en zone CFA*.
Selon un dernier rapport du FMI et de la Banque Mondiale, les transferts de fonds effectués par les immigrants africains en destination de leurs pays d’origine dépasseraient largement l’aide publique au développement accordé à certains de ces pays , notamment le cas du Mali ou du Sénégal . Les positionnements stratégiques de ses sociétés qu’ils soient de telecom ou de distribution ne sont pas fortuit, d’années en année la consommation augmentent dans ces segments de nos économies nationales en panne d’infrastructures adéquates pour en tirer profit elles-mêmes . Chaque année des milliards sont injectés dans des études gigantesques  menées souvent par les organismes internationaux au compte de ces structures complexes nous laisse présager que les rouleaux compresseurs sont loin de s’arrêter aux buissons de la vallée fertile de nos économies . En tant que Cabinet d’affaire et d’intelligence économique, le constat est difficile d’autant plus que la globalisation financière s’accélère  et les impacts de ces systèmes concourent largement à l’augmentation de la pauvreté et donc le faussé du pouvoir d’achat entre les couches qui composent nos sociétés si rien n’est fait comme reformes avancées dans les années à venir , les soulèvements populaires , l’exode massif et la corruption organisée seront entre autre des conséquences néfastes.
Si nous voulons plus de croissance durable et inclusive , l’Etat doit faire participer nos entreprises aux chaines de valeur des grands projets économiques et stratégiques du pays : projets d’infrastructures , ponts , barrages hydro énergie ,Aménagements agricoles , projets ferroviaires etc. Cet engagement de l’Etat doit être d’autant plus légitime quand il s’agit de ressources financières provenant ou à contribution du budget national . Hélas, jusque là les faits sont des contre exemples comme explicite ce communiqué de la présidence du Mali :
MALI : 115 Milliards de F CFA pour la construction et le bitumage des routes. Le financement est entièrement assuré par le budget national sur les exercices 2017-2018. ( source Présidence de la République du Mali)
Autre exemple : financement du deuxième pont de Kayes , 55 Milliards du budget national et les travaux seront entièrement exécutés par des compagnies étrangères au détriment des nôtres dans une région ou le taux de chômage frôle 30% des jeunes ( source oxfam)  .
Ces projet faramineux des pauvres contribuables maliens entièrement exécutés par des compagnies françaises sans aucune forme d’intelligence de sous-traitance aux entreprises maliennes par nos ministres signataires , ses entreprises locales qui je rappelle ont traversé et résisté à la fermeture pendant toute la période de crise au Mali sans aucun accompagnement ni incitation d’aide du gouvernement malien , alors à quoi sert-il le patriotisme économique ? A quoi bon de contribuer dans un Etat moralement défaillant, qui dans son incapacité totale à défendre ses propres intérêts stratégique ?   << Une économie non intelligente est proie à la globalisation économique et à la raréfaction de ses ressources sans un impact réel escompté >>. Ceci est un extrait de deux publications encours qui sont «  Les derniers rempart(s) »  du livre qui porte le même nom  «  les multinationales du Jeton Africains »

Hamza Diallo, Think Tank Mansa Code

a propos de Niane Boubacar

Directeur de publication Kayesinfo.

un commentaire

  1. Les graines de l’espoir réside encore dans la jeunesse malienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *