A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / actualités Kayes / Sociètés / Economie / Tout commence par 500 F à Diéma !

Tout commence par 500 F à Diéma !

A Diéma, tout commence par 500 F. Si la roue de votre moto ou de votre vélo est crevée, pour la coller, le réparateur vous demande 500 F pour un seul trou, si c’est deux trous, il vous faut débourser1000 F, ainsi de suite. S’il s’agit d’une charrette, ou d’un véhicule un trou équivaut à 1000 F. C’est pourquoi, en cas de crevaison, Modi préfère coller lui-même sa moto, il dispose du matériel nécessaire et s’y connaît. Quand vous vous rendez chez le coiffeur, il vous soutire 500 F quelque soit la simplicité de la coiffure. Ali fait la comparaison. Lorsque j’étais à Kayes, raconte-t-il, pour me coiffer, on ne m’a pris que 300 F, je trouve cela raisonnable, or à Diéma, j’ai toujours payé 500 F. Quand on tombe par exemple sur des patrons, eux, ils ne discutent pas le prix. Ils payent ce qu’on leur annonce, déclare un coiffeur. Le prix du tas de viande sans os commence à partir de 500 F, les bouchers ont arrêté de vendre la viande à 250 F. Une ménagère qui a 1000 F comme frais de condiments, si elle dépense 500 F pour la viande, qu’est-ce qui lui reste ? S’interroge cette ménagère quelque peu intriguée. La canette de boisson sucrée, est vendue à 500F, et plus selon la qualité. Malgré le désenclavement du cercle de Diéma, la vie coûte toujours chère. On nous faisait croire que c’était le manque de routes qui faisait que tout est cher ici. Il faut chercher la cause ailleurs, ce n’est plus la route, dixit un passant. Une marchandise qu’un commerçant achète à Bamako à 500, arrivé à Diéma, il double ou quatriple le prix. Certains arguent qu’ils tiennent compte des frais de transport pour liquider leurs articles. Hamet, lui, se plaint du prix du piston de la Jakarta, qui coûte 3 500F, c’est le prix de condiments de plusieurs jours, dit-il. C’est notre faute, renchérit un autre, car le plus souvent on donne de l’argent aux réparateurs de moto qui nous disent le prix, et qui vont chercher pour nous les pièces de rechange. Dès que le colmater de pneus a signalé 3 trous sur la chambre-à-air de la moto Jakarta de Makan, ce dernier a renoncé à la réparer. Si j’ajoute 500 F pour compléter à 2 000 F, je pourrais me procurer une nouvelle chambre-à-air, déclare-t-il, pétaradant son engin. Moi, je conseille toujours à mes enfants, s’ils sont sur la moto, de passer par des chemins propres, dégagés, pour éviter les crevaisons. Pour une simple bolognè sans mèche, la tresseuse demande 500 F. Maintenant c’est l’argent qui nous cherche, avant c’est nous qui le cherchions, lance Founé du haut de ses trente ans.
De la façon dont les prix des denrées de première nécessité sont règlementés dans le pays, le Gouvernement doit veiller aussi sur les ouvriers, colmaters de pneus, coiffeurs, soudeurs, réparateurs de moto, et autres, afin que les coûts de leurs prestations soient raisonnables, à la portée de leurs clientèles. Sans quoi, les populations continueront d’en souffrir. Même s’ils s’acquittent de leurs impôts et taxes, ces ouvriers doivent preuve de beaucoup de clémence.

Ouka BA Diéma

a propos de Michel Yao

Journaliste, Reporter, gestionnaire de la radio la Kayesienne.

Voir aussi....

L’UNION DES COMPTOIRS ET RAFFINÉRIES D’OR MALI veut organiser le secteur minier traditionnel du Cercle de kenieba

Dans le cadre de l’organisation du secteur minier traditionnel du Cercle de kenieba, une délégation …

un commentaire

  1. se pas une Problème les jours que les impôt a payes il vont payes double de Diéma les fisc vous tien œils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *