A huge collection of 3400+ free website templates JAR theme com WP themes and more at the biggest community-driven free web design site
Accueil / actualités Kayes / Sociètés / Faits Divers / Nioro du Sahel : Un déréglé mental tue deux personnes et blesse gravement une autre dans sa famille !

Nioro du Sahel : Un déréglé mental tue deux personnes et blesse gravement une autre dans sa famille !

Dimanche 28 janvier 2018 restera longtemps une date dans la mémoire des populations de Gadiaba Dialla dans la commune rurale de Gadiaba Kadjel à une trentaine de Km au sud de la ville de Nioro.
En effet dans les environs de 05h du matin M. Ismael Coulibaly âgé de quarante ans, marié et père de quatre enfants, donne la mort à son oncle ainsi qu’à sa tante et blesse gravement sa cousine à coup de gourdin.
L’évènement a surpris tout le village et ses environs qui se posent beaucoup de questions.
Comme prémédité, M. Ismael Coulibaly s’est réveillé très tôt, il se précipite pour aller réveiller son oncle Thierno Coulibaly âgé de 65 ans marié à trois épouses et père d’une vingtaine d’enfants. Il ordonna au vieux de lui suivre derrière les concessions pour une commission très importante. Ce qui fut le cas. Arrivés à une vingtaine de mètres derrière les potagers loin de tout regard, Il retire du vieux son bâton et avec quelques coups, écrase totalement son crâne. Celui-ci sans émettre le moindre cri tombe et meurt sur le champ. Le tueur, après l’avoir mis à mort, l’enveloppe d’une vieille natte en caoutchouc abandonné et revient dans la famille.
Avec le même bâton il se dirige vers la chambre de la vieille Goundo CAMARA, première épouse du vieux assassiné âgée de 55 ans. Celle-là dormait encore avec une de ses filles âgée d’une vingtaine d’années. Il ordonna à la vieille de se lever pour être tuée comme son mari. Les deux occupantes de la maison ne sachant que faire étaient obligées de se taire et de lui prier pour qu’il renonce à son vœu . Malgré toutes les prières tant de la vieille que de sa fille, le tueur gardant la porte de la maison en banco refusa. De trois bons coups de bâton sur la tête, la vieille est assommée. La fille Bambi Coulibaly âgée d’une vingtaine d’années, cherchant à tout prix la porte crie fort et les deux bras sur la tête se jette sur l’envahisseur. Deux bons coups de bâtons lui cassent les deux bras.
Les bruits réveillent le vieux Seydou Coulibaly, un notable du village, qui s’est précipité aussitôt sur les lieux. Ce dernier sans difficulté retire le bâton des mains du malfaiteur et l’enferme dans une chambre voisine dans la famille. Il fait ensuite appel aux habitants du village qui se précipitent sur les lieux. Tout de suite, le maire de la commune, le procureur auprès de la cours de justice et l’adjoint au Commandant de brigade de la gendarmerie de Nioro furent alertés.
Séance tenante, l’adjudant-chef Hady Ballo et ses hommes ont organisé une descente sur le village. Sur place, ils trouvent la vieille Goundo et sa fille Bambi couchées dans un bain de sang. Elles furent urgemment amenées au CSCOM de Gadiaba Kadjel puis au centre de santé de Nioro.
Pendant tout ce temps, le corps du vieux Coulibaly n’avait pas été découvert. C’est après la levée du jour que son corps a été vu, allongé et coagulé sous une vieille natte abandonnée. Après examens par les services compétents, le corps fut remis aux parents pour enterrement. La pauvre vieille évacuée sur Bamako à cause de la gravité des coups reçus a rendu l’âme en cours de route. Quant à la fille Bambi, elle reçoit des soins intenses au Centre de santé de référence de Nioro. Ce qui est sure, sa vie est loin d’être en danger mais elle reste traumatisée par le drame.
Les enquêtes préliminaires ont montré que le jeune Ismael Coulibaly qui vient de donner la mort à son oncle et à sa tante, serait un déréglé mental connu de tous et laissé à lui-même dans le village pour le fait qu’il n’agresse personne. De sources très proches, il était même traité par son oncle et sa tante assassinés avec des médicaments traditionnels d’origine maraboutique.
Pour le moment les enquêtes sont en cours pour connaitre les vrais raisons du crime et le Jeune Ismael attend son verdict à la grande prison de Nioro malgré son état de santé mental. Tout compte fait, la famille Coulibaly a vécu l’enfer ce Dimanche 28 janvier 2018 une date qui fera tâche d’huile dans cette famille où petits fils, pères et grand-père vivent en parfaite harmonie depuis fort longtemps.
Nioro du Sahel, Moussa DIAKITE

a propos de Michel Yao

Journaliste, Reporter, gestionnaire de la radio la Kayesienne.

Voir aussi....

Mystère découverte à Nioro du Sahel : Une lumière jaillie du puits du Chérif !

Comme par mystère, samedi dans la soirée vers 00H les habitants de la ville sainte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *